Questions fréquentes

Questions fréquentes

Construire en utilisant le matériau paille comme isolant peut poser questions, surtout lorsqu’on est habitué aux matériaux industriels. Voici les réponses à quelques-unes des questions qui nous sont fréquemment posées. N’hésitez-pas rajouter votre question ci-dessous, cela servira certainement à d’autres.

Pourquoi construire en paille ?

Parce que la paille compressée utilisée comme isolant présente énormément d’avantages :

  • Isolation thermique renforcée
  • Matériau naturel, non transformé, non traité
  • Matériau abondant et bon marché
  • Matériau local
  • Matériau sain et durable
  • 100% biodégradable
  • Isolation acoustique + atténuation de la réverbération
  • La paille sert de support d’accroche directe aux enduits
  • La paille accumule du CO2 pendant sa croissance et le stocke pendant sa phase d’utilisation
  • Les constructions en matériaux naturels, et spécialement en bottes de paille, existent depuis longtemps (les plus vieilles maisons ont plus de 100 ans), les retours d’expérience sont nombreux et très positifs sur le long terme.

Les seuls véritables inconvénients sont que ces constructions sont gourmandes en main d’œuvre expérimentée, ce qui les rend soit proportionnellement assez chères, soit assez longues (en auto-construction).

Pourquoi enduire de la terre sur les murs ?

Parce que la terre est un matériau actif :

  • Matériau naturel, non transformé, non traité
  • Inertie thermique (capacité de la terre à stocker la chaleur et à la restituer)
  • Régulateur naturel du taux d’hygrométrie (taux de vapeur d’eau contenue dans l’air)
  • Matériau local, abondant et bon marché
  • Matériau sain et durable
  • Isolation acoustique + atténuation de la réverbération des sons
  • Permet de grandes libertés formelles et esthétiques
  • Possibilité de faire des retouches dans l’enduit à posteriori

Pourquoi préfabriquer les éléments ?

Pour compenser les inconvénients de mise en œuvre liés à l’utilisation de la paille et la terre afin de garantir un prix abordable. Préfabriquer offre plusieurs avantages :

  • Rapidité de fabrication des éléments
  • Temps d’assemblage sur chantier très court
  • Travail en atelier à l’abri des intempéries
  • Possibilité d’intégrer des gaines techniques
  • Réduction des transports de personnes (entreprise locale)
  • Réduction des erreurs possibles sur chantier
  • Réduction des désagréments pour les occupants d’un immeuble en cas de rénovation

Est-ce vraiment solide ?

Dans les maisons en paille, la structure portante est en bois. La paille ne joue que le rôle d’isolant. Les calculs de résistance sont faits par des ingénieurs qui dimensionnent tous les éléments afin que la maison réponde aux normes en vigueur. Pensez aux ossatures des cathédrales et autres bâtiments anciens qui sont toujours debout. Bref, rien à craindre du grand méchant loup !

Des tests ont même montré que les constructions en paille résistent mieux aux tremblements de terre et ne s’écroulent pas.

En vidéo : Simulation d’un tremblement de terre sur des murs en paille par l’université du Nevada qui donne d’excellents résultats même à des magnitudes très élevées. Pas d’écroulement du bâtiment : les futurs habitant sont sains et saufs !

Ainsi, suite au tremblement de terre de 2005 au Pakistan qui a fait des dizaines de milliers de morts, dont une grande partie ensevelis sous leur maison, une ONG s’est créée pour soutenir la reconstruction d’habitations en paille. Enfin, sachez que la plus vieille maison en paille d’Europe, la Maison Feuillette, qui se trouve à Montargis (sud de Paris) date de 1921.

Quid de la résistance au feu ?

La paille en vrac brûle facilement, c’est vrai. Mais à l’instar d’un bottin de téléphone qui, jeté dans un feu, ne s’enflammera pas, le ballot de paille compressé ne prend pas feu. La raison est la même dans les 2 cas : le manque d’oxygène qui ne permet pas au feu de se développer. De plus, l’enduit d’argile sur les parois intérieures offre une protection encore supérieure. Des tests menés ont montré une résistance au feu au-delà de 120 minutes, ce qui dépasse la norme maximale exigée. Pour vous en convaincre, écoutez ce qu’en disent les pompiers dans la vidéo suivante :

Une autre vidéo intéressante : Une maison de paille peut-elle résister au feu ?

Autre référence, en 2009, un essai a été effectué par le CSTB en France pour « lever un verrou psychologique chez les personnes en charge de la sécurité incendie« .

D’autres tests convaincantes, effectués en Allemagne en 2003 : Strawbale fire test

Pour ce qui est du bois, il transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier. Il conservera donc ses qualités mécaniques et de portance plus longtemps que les autres matériaux en cas d’incendie. Sa combustion est prévisible, contrôlable et lente, c’est pourquoi les pompiers sont autorisés à intervenir plus longtemps dans une maison à ossature bois.

Pour ces raisons, vous n’aurez aucun problème pour assurer votre bien au même prix qu’une maison traditionnelle.

Quid de la gestion de l'humidité ?

Le matériau paille résiste très bien à l’humidité lorsqu’il est correctement mis en œuvre. Évidemment, les ballots de paille doivent être protégés de la pluie et placés hors-sol (comme la plupart des isolants), c’est-à-dire protégés par un pare-pluie et posés sur un élément de fondation avec une rupture capillaire qui empêche les remontées d’humidité. Avec le système constructif de Paille-Tech, les éléments sont construits en atelier et lorsqu’ils arrivent sur chantier la paille est parfaitement protégée.

Éléments protégés, mais perméables à la vapeur d’eau par contre. Nos murs sont volontairement perspirants afin que la vapeur d’eau générée par les occupants du bâtiment puisse migrer vers l’extérieur. La perméabilité d’une botte de paille à la vapeur d’eau est très importante (μ = 1) et c’est tant mieux car l’enduit en terre crue qui se trouve à l’intérieur régule naturellement le taux d’humidité à l’intérieur et renvoie l’humidité vers l’extérieur à travers la paille lorsque la tension de vapeur l’impose.

N.B. Paille-Tech respecte depuis plusieurs années les bonnes pratiques du secteur de la construction paille instaurées en France en 2012, la fameuse RT 2012.

Quid des rongeurs ?

Les rongeurs sont avant tout attirés par la nourriture. Or, les ballots de paille ne contiennent plus de graines. La paille en elle-même ne contient pas de nutriments. Par contre, comme tous les isolants souples (laine de verre,  fibre de bois, paille, cellulose… ), les rongeurs pourraient avoir envie d’y installer leur nid. Il est possible de se prémunir contre ce risque en protégeant la paille avec un enduit et/ou des panneaux de bois afin d’en empêcher l’accès.

Quid de la durabilité du bâtiment ?

Pour la durée de vie, il n’y a pas de limite particulière tant que le bâtiment est entretenu « en bon père de famille » comme tout les systèmes d’ailleurs. Sachez néanmoins qu’il y a plus de recul sur la construction en bois, en paille et en terre que sur le béton ! Pour information, la plus veille maison en ballots de paille de France (la Maison Feuillette) est située à Montargis (sud de Paris) et date de 1921. De récents tests ont prouvé que ses performances répondaient aujourd’hui encore aux normes et exigences énergétiques pour les constructions neuves. Les carottages dans la paille attestent que celle-ci est intacte, comme au premier jour.

Quelles sont les contraintes urbanistiques ?

Aucune contrainte urbanistique n’est liée au fait de construire en bois avec une isolation paille. Les contraintes urbanistiques sont identiques pour tous types de constructions. Seule la forme et plus particulièrement l’aspect extérieur des bâtiments sont une limite pour l’urbanisme. Le fait d’utiliser de la paille comme isolant n’est donc en rien limitatif. Une maison en paille peut prendre l’apparence de n’importe quel autre construction.

Quelle est la hauteur maximale d'une construction en ossature bois ?

La résidence HLM Jules-Ferry, à Saint-Dié-des-Vosges, s’impose comme une référence européenne, par sa hauteur et ses performances thermiques. Le bâtiment de couleur brique, blanc et gris métallisé, avec ses 8 étages, est l’immeuble en bois et en paille le plus haut jamais construit en France.

> Le plus haut de France inauguré dans les Vosges, Batiweb, 13/01/2014
> Dans les Vosges, un HLM de huit étages en paille, Le Monde, 19/05/2014

Est-ce une technique ancienne ?

Construire avec de la paille, on le fait depuis des millénaires, mais les premières constructions en ballots de paille datent du XIXe siècle…

Un peu d’histoire

Rajouter votre question à cette liste


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.